Choisissez votre pays pour afficher le contenu adapté à votre emplacement géographique.
Girl with a mask sit down in the car

Nous sommes
avec vous.

Chauffeurs et passagers, vous êtes au cœur de notre service et votre santé demeure notre priorité. Nous mettons tout en oeuvre pour assurer votre sécurité.

(COVID-19) : l’actualité en France

Informations

Retrouvez ici toutes les réponses à vos questions concernant le COVID-19 ainsi que les consignes à suivre lors de vos trajets.

Règles importantes : n’oubliez pas que le port du masque est obligatoire pour chauffeurs et passagers dans le but de préserver votre santé ! Sans masque, l'accès au véhicule sera refusé. En cas d'oubli, un masque pourra être proposé au prix unitaire de 1€, payable uniquement en espèce (non garanti). Si le véhicule de votre chauffeur dispose d'une paroi vitrée, 2 passagers maximum pourront monter à bord. En revanche, sans paroi, seul 1 passager pourra effectuer la course.

Sécurité à bord

Informations

Le gouvernement a annoncé une nouvelle période de confinement, qui durera jusqu'au 1er Décembre minimum. Les VTC vont continuer à circuler, mais les déplacements doivent être réduits au strict minimum. Comme au printemps, les passagers doivent bien s'assurer qu'ils ont une attestation valable au moment de commander. À bord, il est primordial de respecter les recommandations sanitaires transmises par l’OMS ainsi que les réglementations gouvernementales. Par conséquent :

Port du masque

Le port du masque est obligatoire à bord pour les chauffeurs et les passagers, tout comme le respect des gestes barrière.

Distanciation

Les passagers doivent uniquement s'asseoir à l'arrière : 2 passagers autorisés si le véhicule dispose d'une paroi ; seulement 1 dans le cas contraire.

Respect

Aucun déchet ne devra être laissé dans le véhicule.

Désinfection

Les véhicules seront constamment désinfectés mais nous vous invitons à ouvrir les fenêtres. 

Symptômes

Si vous présentez ces symptômes : fièvre, toux, difficultés respiratoires ; restez chez vous.
Vous pouvez prendre connaissance de la marche à suivre en cas de doute (appel de votre médecin traitant, appel du SAMU etc.) ici.

comprendre
le COVID-19

Qu’est-ce que le COVID-19 ?

COVID-19 est le nom de la maladie causée par le nouveau coronavirus.

CO = Corona, VI = Virus, D = Disease signifiant Maladie en anglais.
19 = 2019, l'année où la maladie a été signalée pour la première fois en Chine.

Les coronavirus forment une famille de virus à l'origine de maladies bénignes comme le rhume, mais aussi de maladies respiratoires plus graves comme la pneumonie. Ces virus responsables d’une détresse respiratoire se développent donc dans le nez, la gorge et les poumons. 

Dans 80% des cas, le COVID-19 reste une maladie bénigne. Les chercheurs s’accordent toutefois sur un taux de mortalité compris entre 2 et 4% chez les patients diagnostiqués.

Comment se protéger ?

Lors de vos déplacements, veillez à suivre les recommandations sanitaires transmises par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) :

Se laver les mains

Vous laver les mains très régulièrement avec un gel hydroalcoolique ou à l’eau et au savon.

Ne pas se toucher le visage

Éviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche : les mains sont en contact avec de nombreuses surfaces qui peuvent être contaminées par le virus.

Toussements

Tousser ou éternuer dans votre coude ou dans un mouchoir, puis le jeter à la poubelle.

Distanciation

Saluer sans se serrer la main, exclure les embrassades et respecter une distance d’au moins un mètre avec les autres individus.

Utiliser des mouchoirs

Utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter.

Pourquoi le respect de ces règles est essentiel ?

Le COVID-19 est un virus très contagieux qui se transmet par voies aériennes (salive, postillons) ou par contact direct. La plupart des cas recensés sont issus de contacts rapprochés entre les malades. C’est pourquoi les experts sanitaires ont préconisé l'instauration d’une distanciation physique permettant de limiter la propagation de l’épidémie. Ces règles visent également à préserver le système hospitalier qui fut saturé dans certaines régions de France au cours des dernières semaines. Respectons-les pour éviter une nouvelle vague de contamination.

Comment se manifeste la maladie et que faire en cas de symptômes ?

Les symptômes les plus courants sont :
- une fièvre supérieure à 37,5°C.
- une toux sèche ou grasse.
- des maux de tête et courbatures.
- une sensation d'oppression ou d’essoufflement.

Si vous présentez ces symptômes, ne vous rendez pas chez votre médecin traitant, ni aux urgences. La consigne est de rester chez soi afin de limiter la propagation du virus, notamment auprès de patients déjà fragilisés. Vous devez donc appeler le SAMU en composant le 15. Chaque diagnostic fait l’objet de recommandations individuelles sur la démarche à suivre, en tenant compte du stade d’avancée de la maladie.

Sachez par ailleurs que vous pouvez être asymptomatique, c’est-à-dire être porteur de la maladie sans présenter le moindre symptôme mais en étant susceptible de transmettre le virus à des personnes qui pourraient en pâtir. D’où la nécessité absolue de respecter les gestes barrières.

Comment le système français gère-t-il l’épidémie ?

En essayant d’abord d’endiguer le virus via la mesure forte de confinement obligatoire jusqu'au 1er décembre minimum. Ensuite, en préservant les établissements de santé mobilisés pour accueillir les malades et en régulant leur prise en charge à l’aide du SAMU, décisionnaire quant à l'hospitalisation des personnes présentant des symptômes.

De notre côté, nous avons équipé 4000 véhicules de vitres plexiglas pour préserver la santé de nos passagers et celle des chauffeurs.

Où en sont les experts sanitaires ?

En parallèle des mesures prises par le gouvernement pour stopper l’épidémie, l’Institut Pasteur travaille sur un vaccin, avec l’objectif d’en fournir un dans les vingt prochains mois. On entend également parler de la chloroquine comme alternative pour patienter jusqu’à la confection d’un vaccin efficace. La chloroquine est un médicament initialement utilisé contre le paludisme et qui pourrait être une solution thérapeutique viable pour soigner le COVID-19 d’après certains experts. Il s’agit néanmoins d’une piste en cours d’exploration qui fait l’objet de tests scientifiques. Quoiqu'il en soit, ne tentez en aucun cas l'automédication. Certaines personnes sont en réanimation suite à une prise sans contrôle.